Symptômes ano rectaux

Prolapsus et symptômes ano rectaux

Le prolapsus peut s’accompagner de gênes anorectales ou non.

  • Il peut entrainer des pesanteurs gênantes, surtout perçues sur l’arrière, et s’il s’agit d’une rectocèle, il peut être à l’origine d’une constipation terminale ou la majorer.La paroi entre vagin et rectum étant fragilisée, se distend. Il se crée une «poche» dans laquelle les selles vont s’accumuler et seront difficiles à évacuer. Là, une fermentation se fait et les gaz peuvent devenir difficiles à retenir, à fortiori si le sphincter anal est peu tonique.
  • Une consultation avec un gastroentérologue sera très utile, d’une part parce que le prolapsus peut aussi ne pas du tout être la seule cause de ce type de gêne et que la régulation du transit soulagera les inconforts et d’autre part parce que le médecin aidera à réguler la consistance des selles de telle sorte qu’elles ne soient pas fractionnées et puissent s’éliminer en une seule fois, sans effortde poussées excessives.

En réalité, c’est plus souvent le prolapsus qui s’aggrave, voire même se crée du fait de la constipation et des efforts de poussée réalisés pendant de longues années, augmentant ainsi considérablement la traction sur les organes et sur leurs éléments de suspension.

On peut comprendre par là à quel point ces organes sont solidaires les uns des autres…

1 Commentaire

Participez à la discussion et dites-nous votre opinion.

Le Prolapsus, un mot barbare pour une gêne fréquente – Joelle Souffirrépondre
9 octobre 2020 à 12 h 17 min

[…] des signes ano rectaux, comme des difficultés à retenir des gaz […]

Publier une réponse